Vous êtes ici : Œuvres Cycles de chansons (1937-1973)

Arcadia II





Manos Eleftheriou
La première des chansons qui constituent Arcadia II: «O anemos genisse ti nichta» (=Le vent a fait naître la nuit) était entrée comme «moteur» dans la deuxième collection des mes textes que j’ai éditée en 1964.

En la voyant, le poète Sakis Sinopoulos m’a incité à m’occuper exclusivement de poésie.

Si on lit la plupart des poèmes d’Arcadia II, on constate qu’ils sont écrits dans le style des ballades. J’aspirais à suivre l’écriture des ballades de François Villon. Sans vouloir suivre historiquement une œuvre, je tenais à ce qu’il y ait une histoire qui traverse tout le cycle.

Comme ces chansons ont été écrites sous la pression exercée par la junte, j’ai voulu restituer le stigmate historique de cette époque. Bien sûr, la meilleure façon de dénoncer ces choses, c’était de les dire clairement. Mais alors les poèmes n’auraient pas été publiés. Il fallait que je trouve la manière de l’écrire poétiquement. Que les éclats poétiques couvrent ce que nous cachions!

«J’ai pris les chemins du bandit»: Les «bandits» n’existaient plus. Le mot renvoyait au siècle dernier.

«Au bazar du meurtrier … pourtant je vous avais apporté une colombe, un soir, à neuf heures…»: Il fallait que je ruse.

Les chansons n’étaient initialement pas destinées à Theodorakis qui, à l'époque était traqué et vivait dans la clandestinité. Je pensais trouver un jeune compositeur et une manière de les faire éditer par les compagnies d’enregistrement (…)

Je les ai écrites durant trois, quatre mois. Quand je les avais terminées, j’ai senti qu’elles ne pourraient être mises en musique par personne d’autre que lui et je les ai envoyées à Theodorakis, là-bas à Zatouna. D’une manière qui resemble un peu au «secret de la comtesse Volerenas», mais c’est mieux si on ne le révèle pas, parce qu’on ne sait pas ce qui peut se passer demain.

© Manos Elefteriou, 19 janvier 1995
Traduction-adaptation: © Héraclès Galanakis & Guy Wagner


ARCADIA II - LE BAZAR DU MEURTRIER, AST 188
Composition: Janvier-Février 1969 à Zatouna
Titres:
1. Trois Fleuves
2. L'oracle
3. La mise à prix
4. Le bazar du meurtrier
Intermezzo (instrumental)
5. Les hommes en noir
Intermezzo (instrumental)
6. Le vent et la nuit
7. La dernière parole
8. Je pris les routes du bandit
9. Ceux qui viendront
Première: Ondes de la BBC, 1969