Vous êtes ici : Œuvres Cycles de chansons (1937-1973)

Arcadia I - Poèmes




1 - JE SUIS EUROPEEN

Je suis européen, j'ai deux oreilles, l"une
pour entendre, I'autre qui reste insensible,
Qu'un Tchèque, qu'un Russe, qu'un Polonais
gémisse - et voici
Tout homme atteint, voici le ciel qui s'effondre!
Mais qu'un Noir, qu'un Grec ou qu'un Hindou
s'affligent,
Je m'en moque: c'est à Dieu d'y pourvoir.
Je suis européen, j'ai deux oreilles dont I'une
est seule receptive aux grincements d'Est.
Le fascisme peut frapper de nouveau à ma porte,
aucun de ses coups
Ne saurait me tirer du sommeil. J'ai deux oreilles,
l'une est immense et l'autre rabougrie.
A tout instant, dans la béatitude, je savoure ma civilisation.

2 - LOIN AUX NEIGES DE RUSSIE

Profondes sont les neiges de Russie sous les rafales des vents nordiques,
La race blonde peut venir à l'aide, l'esclave misérable attend.
On nous adresse des chants d'amour, des fleurs et des discours ardents,
Quant aux autres ils nous flanquent leur VIe flotte en rade du Phalère,
Les esclaves endurent et soupirent: une génération encore est foutue.
Tout le monde nous promet le paradis pour 1999!

3 - LA SOCIETE DE CONSOMMATION

Occident, tes oreilles sont bouchées, ta vue s'est voilée, Occident
La société de consommation étouffe ton ârne sous une lourde tunique.
Ruines fumantes que ta civilisation! Tes paroles bourdonnent comme des moustiques
Qui survolent les marais de la production industrielle
Porteurs d'épidémies, de mensonges et d'hypocrisie.
Cinq cent mille morts en Indonesie,
En Europe, de nouveaux camps de concentration,
A l'ombre de l'Acropole, on bannit, on déporte.
Tu ne vois rien, tu n'entends rien: à deux cents à l'heure
Tu files vers ta propre mort sur ta grand sport modèle 1969.

4 - MON FILS

Mon fils a neuf ans, mon fils a neuf ans.
Neuf hivers, neuf étés. D'un éclair nous chargeons son regard.
II retient les flots de ses deux mains.
Ils lui ont fait lever les bras, ils lui ont collé le dos au mur,
Ils mesurent le bruit de sa respiration, ils fouillent son petit coeur
Comme si nous habitions un ghetto juif
Entourés de gardes nazis de bêtes fauves.
Zatouna 1968: nous voici à vivre ma troisième déportation.

5 - O MONTAGNES !

O antiques montagnes, montagnes d'Arcadie,
Montagnes altières, insoumises, O montagnes loyales!
L'honneur est hors de prix, I'honneur est introuvable, I'honneur est mort.
Un enfant souffre - mon propre enfant -
En enchaîné
je regarde les sapins:
Je n'ai d'autre espoir que les arbres.